Historique du Numa

De l'École supérieure de filles à l'École supérieure Numa-Droz : la valse des étiquettes

L'histoire de l'école traduit celle de la politique de l'éducation de la Ville de Neuchâtel qui, très tôt, s'est souciée d'offrir une possibilité de formation aux jeunes filles. A noter que la valse des "étiquettes" portées par l'institution semble témoigner à la fois du chemin parcouru pour reconnaître un droit à la formation équitable pour les jeunes filles et des tergiversations sur les missions de l'école dont l'existence a été maintes fois menacée...

1788 Création de deux écoles supérieures de filles par la Ville de Neuchâtel, dont les informations sur leur durée de vie, l'enseignement, les degrés... ne sont mentionnées dans aucun document connu à ce jour.
1848 Discussion dans la Commission d'éducation de la Ville sur l'opportunité de créer une école supérieure pour les jeunes filles "dans laquelle les leçons seraient données par des maîtres spéciaux, sous la surveillance d'une maîtresse" : a-t-elle été créée ? Certainement, même si aucune source fiable permet de le vérifier...
1860 Un catalogue recense les noms des 48 élèves de l'École supérieure des demoiselles.
1897 Réorganisation de l'école avec la création d'une section littéraire et une section commerciale.
1900 "L'École Supérieure des demoiselles"  devient "L'Ecole supérieure des jeunes filles"  et la section commerciale des demoiselles est rattachée à l'École de Commerce des garçons.
1915 Le cycle d'études ayant passé de deux à trois ans en 1912, le Conseil fédéral reconnaît, le 19 octobre 1915, au diplôme de fin d'études l'équivalence du certificat de maturité médicale, ce qui ouvre à ses titulaires les portes de l'Université.
1918 L'Ecole prend le nom de cole supérieure et gymnasiale de jeunes filles".
1945 Création, en plus de la section classique, d'une section de culture générale.
1958 La section de culture générale devient la section des carrières féminines.
1962 Le nom de gymnase réapparaît, sous la dénomination de " Gymnase de jeunes filles "
1976 Arrêté organique sanctionnant la création du Gymnase Numa-Droz, avec une section gymnasiale littéraire et une section de culture générale : la section gymnasiale est ouverte aux jeunes filles seulement, la section de culture générale aux jeunes filles et aux garçons.
1985 Ouverture de la section gymnasiale aux garçons.
1997 Arrêté organique sanctionnant la création de l'Ecole supérieure Numa-Droz, une des deux écoles du Lycée Jean-Piaget.
2004​ ​Profonde réforme de la voie de culture générale, dans le cadre de la mise en place des écoles de culture générale au niveau national.
​2015 ​Ouverture de l'option pédagogie​ pour la maturité spécialisée.